Libérer l’espace public de la pub

Alors que l’urbanisation de la commune menace son patrimoine architectural et sa valeur paysagère, la question de la publicité se pose également.  La métropole, conformément à la loi, prépare son Règlement local de publicité intercommunal (RLPI). Un projet qui semble aller dans le bon sens avec une maîtrise de l’affichage. Pourtant, des zones dérogatoires sont prévues. Actuellement, Prades est globalement préservé de l’affichage publicitaire et ça doit continuer. Nous demandons qu’il n’y ait aucune nouvelle implantation de pub à Prades et qu’elle ne s’étende pas aux « périmètres d’interdictions relatives à dérogations possibles » cartographiés sur notre village. Nous avons soulevé cet enjeu en conseil municipal du 22/05 mais aucune garantie ne nous a été donnée. Favorisons les enseignes des commerçants et artisans locaux plutôt que celles de grands groupes pour défendre le commerce de proximité. Promouvons les événements culturels, artistiques, l’expression associative et d’opinion. Le RLPI métropolitain doit être ambitieux et porter les valeurs d’un aménagement harmonieux de l’espace public. Il pourrait s’inspirer de Grenoble, engagée pour une « ville sans pub » depuis 2014, sans affichages lumineux grands consommateurs d’énergie. Evitons le matraquage auquel nous sommes confrontés, qui pousse à consommer davantage tout en enlaidissant notre cadre de vie.

Sur ce sujet, voir l’avis d’Energie nouvelle sur sur l’élaboration du règlement local de publicité intercommunal (RLPI) de la métropole, suite au débat en conseil municipal du 22 mai 2019 : Avis RLIP_EnergieNouvelle_PradesleLez_062019

 

Article PradesMag Juin 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *