Abattage des pins rue des Bouissousses/Brassens

Abattage des pins rue des Bouissousses/Brassens

Abattage des pins de l’avenue de Bouissouse et de la rue Georges Brassens: point de vue d’Energie nouvelle

Energie nouvelle a été alertée fin août par des habitants de l’avenue de Bouissouse. Ces derniers étaient inquiets suite à la réception d’un courrier du 14 juin 2016 provenant de la Mairie et prévoyant l’abattage imminent de pins dont les racines déformaient la chaussée (prévu selon ce courrier 1er quinzaine de septembre).

Nous (énergie nouvelle) sommes allés sur place le 3 septembre pour nous rendre compte de la situation et discuter avec les riverains. Nous avons constaté la déformation effective d’une partie de la chaussée et du trottoir bordant le premier tiers de la rue, côté droit en venant du chemin des Mazes et la gêne occasionnée pour quelques riverains de ce secteur.

Si certaines personnes rencontrées ce jour-là étaient donc plus favorables que d’autres à la coupe des pins déformant la chaussée, les riverains s’élevaient contre l’absence de concertation avec le maire et de projet global d’aménagement de la rue. Leur revendication était la suivante : l’abattage des pins est peut-être nécessaire, mais il faut d’abord réfléchir ensemble, avec la mairie, à un plan d’aménagement global de l’avenue de Bouissouse et également de la rue G. Brassens : comment redonner de l’ombre et du charme à ces rues, comment organiser les circulations et déplacements doux ? Lire la suite

3 sources majeures d’inquiétudes

Cet article est nous est demandé 6 semaines avant sa parution, il aura sans doute perdu de son actualité au moment où vous le lirez. Ainsi va la démocratie à Prades-le-Lez.

Nos inquiétudes se multiplient:

L’école devrait être le lieu où l’intérêt  général converge.
Le Maire n’a pas essayé de défendre son  budget, retoqué par la chambre régionale et la préfecture. Il se pose en fauteur de troubles en écrivant aux parents et en s’adressant aux enseignants pour faire porter la responsabilité sur les oppositions.
Leur dit-il qu’il a refusé de réunir la commission éducation depuis 2 ans? En conseil, le maire déclare que la rénovation des façades de l’école, « ce n’est pas urgent ». Le savez-vous ?

Sur les questions d’urbanisme, les décisions manquent pour le moins, de transparence.
Alors que nous critiquions déjà  l’inadaptation des équipements municipaux pour les besoins actuels, nous découvrons des projets conséquents au plan démographique, au dernier moment et à condition de poser les questions.

La métropole prend des orientations qui impactent la gestion communale et notre avenir (fiscalisation, compétences sociales, ligne 5), nous devons aller chercher les informations à la source. Car rien de tout cela n’est évoqué en conseil municipal.
Il est important que les Pradéens viennent eux mêmes évaluer la situation.

Florence Brau, Bruno Chichignoud, Maguy Del Rio, Frédéric Fesquet, Gérald Fryson

Communiqué – audience préfecture Mai 2016

Communiqué commun 3 groupes suite à Audience en préfecture

 Ce vendredi 27 mai, suite au conseil municipal très difficile du mercredi précédent  et à une demande d’audience sollicitée après le  rejet du budget, les trois groupes Resized_20160527_160435d’opposition  (l’Alternative de Gauche, Prades Passionnément et  Energie Nouvelle/Tous ensemble pour Prades le lez) ont été reçus à la Préfecture par la direction des collectivités territoriales.
Le rendez vous avait pour objectif de présenter aux services de l’état les fortes inquiétudes des trois groupes face aux difficultés structurelles auxquelles se trouve désormais confrontée la commune de Prades le Lez. Sans majorité au Conseil Municipal, le Maire ne peut plus désormais concevoir aucun projet, la majorité scindée en deux étant désormais dans l’obstruction permanente. Position intenable, s’il en est, pour une gestion raisonnée, réfléchie, prospective. Les trois groupes ont ainsi pu exprimer au Préfet que la situation de crise devant perdurer, le contexte allait se tendre et qu’il serait opportun et fondé que les pradéens puissent, grâce à un nouveau scrutin, redonner à une nouvelle équipe, sa légitimité de gestion, et ce, dans l’intérêt général du village. Les services du Préfet, se sont montrés attentifs, notamment sur les questions de droit et de règlement. Ils ont confirmé  que la décision du Préfet, seule à même aujourd’hui de rendre exécutoire le budget sera prise, après que la chambre régionale des comptes ait rendu son rapport,  vers mi-juin.

Billet Pradesmag Mai 2016

Un nouvel élan pour Prades-le-lez

Une des rôles de l’opposition est de contrôler la bonne marche de la majorité en place et de vous informer. La majorité municipale n’existe plus : en raison des dissensions internes à son équipe, le maire est durablement mis en minorité par ses propres colistiers et le budget 2016 a été rejeté.

La majorité n’a pas su anticiper la croissance de la population pradéenne et les besoins qui en découlent (infrastructures manquantes…) et le groupe restreint autour du maire n’est plus en mesure d’y répondre. Se contenter d’un équilibre budgétaire ne peut tenir lieu de politique.

Quelle est la légitimité de cette équipe, comment sortir de la crise, que voulons-nous pour l’avenir de Prades… ? Nous vous donnons rendez-vous le 13 mai à 20h30, salle Jacques Brel, pour une concertation des Pradéens.

Fidèles à nos engagements, toutes les opinions pourront s’exprimer, faire des propositions ou poser des questions dans un climat serein et constructif. Notre volonté : apporter un autre regard sur la politique communale en associant les citoyens qui le souhaitent, pour construire le Prades de demain.

Autre rencontre : mardi 10 mai, salle du conseil, 20h30 : café-débat « Peut-on se passer des partis politiques ? »

Florence Brau, Bruno Chichignoud, Maguy Del Rio, Frédéric Fesquet, Gérald Fryson – contact@energieprades.frwww.energieprades.fr

Billet Pradesmag Mars 2016

Nous avons reçu un tract officialisant la crise au sein de l’exécutif municipal. Personne ne peut se réjouir d’une telle situation paralysant le fonctionnement dans un contexte aux marges de manœuvre limitées.

Des exemples montrent cependant qu’il existe de belles manières de réenchanter la politique sur le terrain avec tous ; le succès du film « Demain » indique qu’il faut s’engager dans cette voie. Mobilisons-nous avec des propositions concrètes.

La métropole ne livrera pas le tramway, mais quels équipements apportera-t-elle ? Elle doit être un atout pour notre avenir : il faut que la commune fasse entendre sa voix et pèse sur les décisions.

L’augmentation de la population impose l’ajustement du niveau de services offert à tous les habitants. Nous avons publié sur notre site internet des propositions sur l’adaptation des infrastructures aux intempéries.

D’autres travaux sont en cours : notre groupe a entrepris de faire le point avec les associations pour identifier leurs attentes.

Nous travaillons aussi sur la réalisation de cartes participatives, à élaborer avec vous, sur le thème des déplacements. Ce sont des préalables à des projets d’aménagement (concertés, chiffrés).

N’hésitez pas à nous rejoindre pour construire une démocratie porteuse de solutions, d’innovations donc d’espoir.

Florence Brau, Bruno Chichignoud, Maguy Del Rio, Frédéric Fesquet, Gérald Fryson


♦ Ouvrir des perspectives

Nous avons reçu un tract officialisant la crise au sein de l’exécutif municipal. Personne ne peut se réjouir d’une telle situation paralysant le fonctionnement dans un contexte aux marges de manœuvre limitées.

Des exemples montrent cependant qu’il existe de belles manières de réenchanter la politique sur le terrain avec tous ; le succès du film « Demain » indique qu’il faut s’engager dans cette voie. Mobilisons-nous avec des propositions concrètes.

La métropole ne livrera pas le tramway, mais quels équipements apportera-t-elle ? Elle doit être un atout pour notre avenir : il faut que la commune fasse entendre sa voix et pèse sur les décisions.

L’augmentation de la population impose l’ajustement du niveau de services offert à tous les habitants. Nous avons publié sur notre site internet des propositions sur l’adaptation des infrastructures aux intempéries.

D’autres travaux sont en cours : notre groupe a entrepris de faire le point avec les associations pour identifier leurs attentes.

Nous travaillons aussi sur la réalisation de cartes participatives, à élaborer avec vous, sur le thème des déplacements. Ce sont des préalables à des projets d’aménagement (concertés, chiffrés).

N’hésitez pas à nous rejoindre pour construire une démocratie porteuse de solutions, d’innovations donc d’espoir.

 

Florence Brau, Bruno Chichignoud, Maguy Del Rio, Frédéric Fesquet, Gérald Fryson

elus@energieprades.fr